Les Routiers Sympas

Chez le transporteur "cul terreux"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Chez le transporteur "cul terreux"

Message par Papy le Sam 5 Déc 2015 - 15:10

Daniel a écrit:

Aller une petite pour tenir éveillé

Ce jeudi soir là, mon patron me dit Daniel demain tu prends le Berliet (Citroën) pour livrer 6 clients dans Paris

J'arrive donc le vendredi matin et je vais charger sur le coup de 7h à l'usine de carrelage, en fait c'était des carreaux de céramique de décoration, à 8 h chargé et je fonce sur Paris pour me taper mes 6 clients que du bonheur, une 1/2 palette par ci une palette par là, bref 3,5t dans le détail, de l'épicerie je me démerde pour finir et rentré tôt,

Je ne mange pas le midi je livre les chantiers pendant le temps de repas et à 14 h je suis vide, avec ce camion là on cherchait pas de fret sur Paris, je rentre donc à vide et 15h30 je suis de retour.

J'étais pas arrivé dans la cour que le patron me saute dessus en me disant "ça tombe bien tu retourne charger à l'usine de céramique il y a 2 autres clients en rupture de camelote, tu charges et tu remonte à Paris, bin voyons, je lui explique 15h30 le temps de charger il va être 16h passé le temps de remonter à Paris j'y serais pas avant 18 h,

Ils t'attendent pas de problème, je vais donc charger et en avant pour re Paris quel bordel moi qui pensait avoir fini de bonne heure je t'en fout.

J'arrive à Paris le 1er client à livrer au 2ème étage tout par l'escalier interdit d'ascenseur pour livreur, même à trois 1 tonne de carrelage ça fait quelques cartons, je fais le 2ème même genre de bordel mais là pas d'ascenseur du tout et re belotte tant et si bien que je finis de livrer à 21h,

Je crève de faim et super crevé, je me tape les embouteillages du vendredi soir des départs en week end et j'attéris chez mon pote Edouard à Gisors sur le coup de 23 h à qui je demande si il peut encore faire à bouffer quelque chose,

Sympa Edouard un vrai resto routier, va t'assoir j'arrive, le voila avec un steak et petits pois un bout de clacos et un demi qui me requinque un petit café et c'est reparti pour faire les 30 bornes qu'il reste pour rentrer.

J'ai une de ces envie de dormir pas possible mais je résiste, je lutte, je me bat, je m'endors et soudain patatraque le bruit me réveille, je viens de sauter un talus de 3 mètres de haut pour me retrouver dans une plantation de peupliers de 2,50 m de haut que je suis entrain de couper au parechoc du Berliet, une saillie de 80 mètres de long sur 2,50 de large, je finis au bout du terrain sans phares dans une marre de flotte de 80cm, ça réveille sa hein.

Je fais le tour du bahut pour constater les dégâts, j'ai perdu les 2 phares un clignotant tordu le parechoc et je cherche la roue de secours, bon j'essaye de reculer, impossible la boite est bloquée sur la 4ème, ah quel bordel, il va pourtant falloir le sortir l'animal..........!!!





www.papyroutier.com
www.grandmonde.org

Bonjour Invité, content de te voir .
avatar
Papy
Lieutenant
Lieutenant

Masculin
Cochon
Nombre de messages : 4595
Age : 82
Emploi : Tourne volant a la retraite
Loisirs : La chasse aux cons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez le transporteur "cul terreux"

Message par Mumu le Sam 5 Déc 2015 - 19:26

A demain !!! merci




Avec le Sourire et les Amicales Salutations
d'une Valaisanne depuis le Pays du Poulet et du Foie Gras


..
avatar
Mumu
Commandants
Commandants

Féminin
Tigre
Nombre de messages : 6903
Age : 67
Emploi : Bergère retraitée
Loisirs : Lecture, Internet, Musique classique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez le transporteur "cul terreux"

Message par Papy le Dim 6 Déc 2015 - 15:21

Daniel a écrit:
Chez le même patron, mon 1er tour d'Italie, grands souvenirs impérissables!!

Le samedi après avoir bricolé sur deux trois reliques, le patron me paye l'apéro, rare, il voulait m'annoncer quelque chose, je le sentais bien le matin en arrivant il m'avait l'air fébrile, pas bien dans sa peau, quand je lui avais passé la clé plate de 18 au lieu de la 17, j'avais senti une certaine gène pour me dire que je m'étais gouré, il avait quelque chose à me dire mais je voyais pas quoi!!

En buvant l'apéro, il me dit t'as jamais fait l'étranger toi? Question réponse, au lieu de me dire as tu déjà été à l'étranger!! Je lui répond oui, avec le frangin quand j'étais à Roubaix je me tapais la Belgique et la Hollande, mais c'était souvent des allés retours dans la journée, pour le nord c'est de la banlieue, rarement des découchés!!

Ah, bin on est sauvé qu'il dit à sa femme Odette, il a fait de l'étranger, je lui demande pourquoi, bin voila Marcel qui conduit le Berliet remorque il peut pas aller faire son tour d'Italie, il a perdu son père et l'enterrement c'est mercredi, sa nous arrange pas hein Odette, bin non qu'elle répond, mais si Daniel a déjà fait de l'étranger autant l'envoyer lui parce que j'ai pas confiance dans le Claude, encore un de baptisé, bon ça c'est fait, donc on met tout ça au point, je charge quoi, je vide où et je recharge quoi et où, je dédouane chez qui et où, et vous me donner de l'argent pour les péages, pas de problèmes qu'elle me répond, je vais tout te préparer pour que tu partes lundi matin, je te mettrais une carte de la route Italienne.

Le lundi matin j'arrive sur le coup de 7h, vingt diou v'là que le patron me paye le café, c'est bien la 1ère fois, la dessus il me donne 2000 francs en espèces, tiens c'est pour les frais, tunnel autoroute, tu vas charger chez Klippan des caisses de ceintures de sécurité pour livrer à Turin chez Fiat et tu recharges sur place des jantes pour Renault Sandouville, putain j'ai pas de plan de Turin, regarde dans la sacoche à Marcel il doit avoir tout ce qu'il faut!!

J'attaque en crochant la remorque une tradi deux essieux pas très longues de toute façon camion remorque je faisais 21tonnes total, il en fallait pas plus derrière le KB 950, l'avantage c'est qu'il avait une couchette l'animal, surnommer la limace par Marcel. Je me dis tiens avant de partir je vais quand même aller le voir Marcel il habitait à 500 m de chez le patron, je lui présente mes condoléances et je lui explique que c'est moi qui vais faire le tour d'Italie.

Il me donne plein de conseilles je prends des notes et il me précise pense pas être rentré avant samedi, bin on fera avec, j'espère que t'as pris des couvertures parce qu'il n'y a pas de chauffage et en montagne tu vas crever de froid, je dois avoir ça dans le coffre de la 204.

Je fonce charger mes ceintures de sécurité, je fais le plein, réservoir de 300 litres et le KB à charge il suçait pas mal entre 32 et 38 litres de moyenne, mais comme j'avais une carte Total GR je m'inquiétais pas pour ça, c'est parti, c'est vrai que c'était mou comme bourricot, l'avantage cest que t'as le temps de voir le paysage, mais je connaissais pas les routes de montagnes que j'allais me taper et là je sentais bien que j'aurai le temps de compter les edelweiss.......!!





www.papyroutier.com
www.grandmonde.org

Bonjour Invité, content de te voir .
avatar
Papy
Lieutenant
Lieutenant

Masculin
Cochon
Nombre de messages : 4595
Age : 82
Emploi : Tourne volant a la retraite
Loisirs : La chasse aux cons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez le transporteur "cul terreux"

Message par Mumu le Lun 7 Déc 2015 - 0:29

Ça promet !!!!




Avec le Sourire et les Amicales Salutations
d'une Valaisanne depuis le Pays du Poulet et du Foie Gras


..
avatar
Mumu
Commandants
Commandants

Féminin
Tigre
Nombre de messages : 6903
Age : 67
Emploi : Bergère retraitée
Loisirs : Lecture, Internet, Musique classique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez le transporteur "cul terreux"

Message par Papy le Mar 8 Déc 2015 - 9:15

Daniel a écrit:


J'essai donc de faire marche arrière, impossible la boite est bloquée sur la 4ème, il ne me reste que la marche à pieds pour regagner la cour du patron!

Je traverse la ville sous des sortes de quolibets de la part des chiens qui aboient sur mon passage, des chattes en chaleurs qui miaulent après leurs mâles en rut et des oiseaux de nuit qui me font du rase motte pour essayer de m'effrayer, il fait nuit noire même pas de Lune pour éclairer mes pas vers celui que je vais réveiller à 2 heure du matin, quel métier!!

J'arrive enfin chez le patron que je réveille à grands coups de sonnette, je vois une lumière s'allumer au 1er et je l'entends descendre les escaliers en gueulant "c'est quoi ce bordel". Bon je sens que ça va être chaud, il m'ouvre la porte en me disant c'est toi, qu'es ce que tu fout à cette heure là à me réveiller?

Je lui explique la situation en lui disant que le Berliet est resté dans la peupleraie avec la boite bloquée en 4ème!

A bin il manquait plus que ça! je lui dit qu'il faudrait un cable pour me sortir du trou car je suis dans une mare de flotte!

Va dans le garage et prend le cable de 30 mètres, on va prendre le TR 305 en solo pour le tirer de là, ni une ni deux j'installe le cable sur le cul du tracteur et c'est partit mon kiki.

En cours de route il me dit c'est dans la pépinière a.......Putain ça tombe mal je suis fâché avec, donc pas un mot, on sort le camion ni vu ni connu, je vais quand même pas faire un constat avec ce con là, encore un de baptiser.

On arrive au petit chemin qui permet d'accéder au terrain et la il tombe sur le cul en voyant dans les phares du TR le passage que j'ai éclaircie avec le Berliet, bin mon salaud qui me dit tu devais pas rouler à 50 km/h, pour détendre l'atmosphère je lui répond, bin quand on dort on ce rend pas compte, et voila tu veux rendre service en rentrant le soir et il me dit t'avais qu'à dormir sur un parking.

Je fais l'homme grenouille pour passer le cable sous le Berliet et il me dit "vas y met en route et essaye de ne pas faire patiner l'embrayage" T'as raison pépère en 4ème dans un tas de merde c'est sur il va pas patiner, qu'es ce qu'on peut entendre comme conneries, il tire dessus et voila que le TR 305 use la gomme, tu pense en solo, j'en étais sur le Berliet est bloqué dans la mare avec surement un bon tas de terre devant les roues en plus il me tire d'assez loin et de biais. Mais c'est un coriace le gars, moi avec ma 4ème enclenchéeje sens que ça vient doucement, mais ça vient, au bout d'un moment on fini quand même par le sortir de sa facheuse posture,

Il me dit suis moi vu que t'as plus de phares, je mets les warning par sécurité et hop court circuit plus de lumières du tout. Enfin on arrive à la boutique où je dépose ma monture, je salue le dépanneur et à lundi, à mais non qu'il me dit tu viens demain le remettre en état, le garage Berliet est ouvert t'iras chercher les pièces pour le réparer, je sens bien que ça va pas le faire.........!!





www.papyroutier.com
www.grandmonde.org

Bonjour Invité, content de te voir .
avatar
Papy
Lieutenant
Lieutenant

Masculin
Cochon
Nombre de messages : 4595
Age : 82
Emploi : Tourne volant a la retraite
Loisirs : La chasse aux cons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez le transporteur "cul terreux"

Message par Mumu le Mar 8 Déc 2015 - 16:48

Quelle affaire...à demain !




Avec le Sourire et les Amicales Salutations
d'une Valaisanne depuis le Pays du Poulet et du Foie Gras


..
avatar
Mumu
Commandants
Commandants

Féminin
Tigre
Nombre de messages : 6903
Age : 67
Emploi : Bergère retraitée
Loisirs : Lecture, Internet, Musique classique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez le transporteur "cul terreux"

Message par Papy le Mar 15 Déc 2015 - 10:53

Daniel a écrit:

Donc je reviens le samedi matin chez mon cul terreux de patron, je dis ça parce qu'avant d'être transporteur il était paysan et il avait vendu la ferme pour acheter deux camions pourris pour commencer, il finissait par me sortir des yeux avec son bleu crade et son bérêt sur la tête, heureusement Odette la patronne était quand même plus sensée.

Mais bon revenons à nos moutons!!

J'arrive donc le samedi matin sur le coup de 10h et déjà il me prend la tête en me faisant remarqué l'heure, pas bon ça, toujours éviter de me prendre à rebrousse poil, surtout qu'il avait déjà 5 jours de retard sur ma paye!

Bon je vais faire l'état du Berliet et le constat est vite fait, je lui dit "à la casse" tu l'aurai entendu gueuler, d'un seul coup j'étais le plus mauvais chauffeur du monde avec des réflexions à la con "quand on roule on s'endort pas" pauvre type il n'a jamais dépassé Rouen et il vient t'expliquer comment faire, c'est marrant je sentais bien que ça allait mal finir.

On rentre le camion dans le garage pour le reconstruire et je fonce chez Berliet chercher les pièces, deux phares, clignotant et quelques ingrédients pour la finition, évidemment les gars le me demande ce qui c'est passé, je leur raconte une connerie pour éviter de dire que je m'étais tapé la pépinière et là joyeusement un sinistre individu mécano me dit "je suis passé cette nuit, c'est toi que ton patron sortait du terrain a........"

Pas de réponse et je me casse, retour, rebelotte nouvelles réflexions comme quoi j'avais été trop long, je te l'envoie chier en lui disant qu'il commence à mes les cassés sérieusement et que son bordel il va ce le manger lui même, enfin!!

Arrive midi et la patronne me dit Daniel tu manges avec nous? Je vais la voir en lui disant qu'elle demande a son bonhomme d'arrêter de m'emmerder, chose qu'elle a du faire car il a fermé son clapet le reste de la journée.

Aller remontage des phares en redressant un peu les entourages, clignotant remontés, pare choc redressé au chalumeau, reste la boite de vitesse et là c'est marrant comme un mec peu être con en croyant qu'il veut avoir raison à tout pris, pour lui c'était un pignon de boite qui devait être pété et pour moi c'était la fourchette de le 4ème qui avait du sauté, il appelle pour expliquer le problème chez Berliet qui lui répond de déjà vérifier la fourchette, il revient la queue entre les pattes en me disant bon "on va ouvrir le dessus de boite des fois que ça serai la fourchette" il y avait un marteau sur l'établi je bouillais de lui envoyé dans la tronche, sale con.

J'avais donc raison on remet en place la fourchette et la boite fonctionne, il y a des fois, enfin bref je sens que je vais m'énerver, nous finissons donc de réparer le Berliet et il me propose de prendre l'apéro, je le remercie mais je rentre chez moi et je lui dit "lundi je vais vous parlez", sur ce il encore 20h, le pire reste à venir.........!





www.papyroutier.com
www.grandmonde.org

Bonjour Invité, content de te voir .
avatar
Papy
Lieutenant
Lieutenant

Masculin
Cochon
Nombre de messages : 4595
Age : 82
Emploi : Tourne volant a la retraite
Loisirs : La chasse aux cons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez le transporteur "cul terreux"

Message par Papy le Mer 16 Déc 2015 - 17:49

Daniel Bauvais a écrit:

Je reviens chez mon bouseu le lundi matin bien décidé à lui dire ces quatre vérités et tout ce que je pensais depuis un bon bout de temps sur sa façon de nous faire bosser et sur son matériel pourri!!

Voilà qu'en arrivant il m'acceuille avec un grand sourire, il me dit bonjour et me propose un café, ok, au bout d'un moment je voyais bien qu'il était mal à l'aise, enfin il fini par me faire des excuses sur son comportement de samedi!!

Bin ça tombe bien parce que moi je vais vous dire ce que je pense et tant pis si je parles pour mes collègues qui n'osent pas vous dire ce qu'ils pensent (déjà un comportement de syndicaliste) tu vois, je lui déballe donc touts les problèmes qu'on rencontre avec le matériel, je lui parle de ces soudures qui ne sont que du collage et dont mon pote Marcel a failli ce prendre une porte sur la tronche, de ses tires palette resoudés qui ne tiennent pas, des camions qui ne démarrent pas à cause des batteries pourries qu'il ne change pas ou qu'il remplace avec des récup à la casse, du nombre d'heure qu'on se tape et du peu de sommeil qu'on a, de la paye qui tombe un coup 3 jour après la fin du mois un autre coup 8 voir 10 jours plus tard, des fiches de frais que sa femme conteste à chaque fois qu'on boit un café pour téléphoner, il veut m'interrompre mais impossible je suis lancé et je lui balance en plus les réflexions qu'on se prend chez les clients à cause des trous dans les planchers, ah là je vide mon sac et à la finale je lui annonce que ma lettre de démission sera envoyé ce matin pour arrêter samedi!!

Je ne sais si ça lui a fait de l'effet mais je l'ai vu passé par les trois couleurs, vert, rouge et blanc un vrai drapeau Italien, sa femme qui était dans la cuisine avait tout entendu évidemment et il l'appelle "ODETTE" viens voir, tu te rends compte de tout ce qu'il m'a sorti, tu rends compte et elle la brave femme qui répond, tu vois P...... le personnel ils n'ont plus aucunes considérations pour le patron si c'est pas malheureux, ouais vous avez raison vous ça vous gène pas qu'on se tape 15/16 heures par jour pour la paye que vous nous donner, on devrait rouler avec du matériel neuf à ce prix là, non on roule avec des ferrailes!!

Hola pas content P.......e, qui me dit bon alors qu'es que tu fais tu travailles ou tu travailles pas, oui je finis la semaine. Bon tu vas prendre le TR 250 avec la Coder pour aller charger chez Sika et livrer au Havre. je vous raconterai les joies de ce voyage plus tard, ça vaut son pesant d'or, je finis donc ma semaine et adieu Berthe, un mal fou à toucher mon solde de tous compte mais ça c'était prévu!!

Je vous rassure j'ai retrouvé du boulot 3 jours plus tard!!

La dessus je suis convoqué à la gendarmerie la semaine d'après, putain qu'es qu'il y a encore??

Les gendarmes dont l'adjudant chef de brigade que je connaissais bien, me demande ce que je faisais dans la nuit du temps au temps dans la plantation de peupliers de Mr X, je fais le con dans quelle plantation?, on sait que vous avez traversé la plantation avec le camion de chez P......e, je lui répond demandez lui il va vous expliquez, on l'a rencontré il nous a dit que c'était pas un camion à lui, mais après enquête on est au courant de tout, donc vous avez fait un délit de fuite et vous n'êtes pas revenu voir le propiétaire pour faire un constat, hola hola, bon bin vu qu'il nie je vais vous expliquez et je leur fais savoir qu'il ne voulait pas faire de constat avec ce con là vu qu'il était faché avec et patati et patata j'allais pas porter le chapeau pour un tôlier incapable prendre ses responsabiltés!!

Sa fait que ça encore fini au tribunal où le patron c'est pris 5000 francs d'amendes obligation de dédommager le pépiniériste, moi 300 francs d'amendes pour non remplissage du "menteur", sympa l'adjudant c'est lui qui m'a dit je peux pas faire autrement car t'as quand même une part de responsabilité et je laisse tombé le délit de fuite, encore un souvenir grandiose de la saga du transport!!






www.papyroutier.com
www.grandmonde.org

Bonjour Invité, content de te voir .
avatar
Papy
Lieutenant
Lieutenant

Masculin
Cochon
Nombre de messages : 4595
Age : 82
Emploi : Tourne volant a la retraite
Loisirs : La chasse aux cons

Revenir en haut Aller en bas

Chez le transporteur "cul terreux"

Message par Mumu le Mer 16 Déc 2015 - 23:17

Merci...à demain !




Avec le Sourire et les Amicales Salutations
d'une Valaisanne depuis le Pays du Poulet et du Foie Gras


..
avatar
Mumu
Commandants
Commandants

Féminin
Tigre
Nombre de messages : 6903
Age : 67
Emploi : Bergère retraitée
Loisirs : Lecture, Internet, Musique classique

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum