Les Routiers Sympas

Les champignons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les champignons

Message par Papy le Lun 28 Déc 2015 - 16:16

Daniel a écrit:

J'avais fais mon tour d'Italie et j'étais remonté le mercredi soir, tu décroches ta remorque et tu prends la n°X faudrait que tu me fasse un tour d'allemagne à vider maxi vendredi matin, ouais ça dépend où?

T'inquiète tu recharges dans la même zone industriel à Neustadt auprès du client que tu vides, t'es sur que c'est bien ce Neustadt là,oui pas de problème c'est le bon du Furth, tu je vais te donner le nom de l'usine et le n° de commande comme ça t'as pas besoin de me rappeler, ok.

Bon je pars maintenant comme il me reste quelques heures à rouler ça m'avancera, aller direction l'est, pour nous audépart de Rouen c'était Amiens St Quentin Reims l'A4 Hagueneau et je ratrappais Rastatt et ensuite autobahn jusqu'à destination, enfin j'en étais pas là, je m'arrête au centre routier à Reims à Courmontreuil pour passer la nuit, toujours le même bordel pour se garer et je finis encore sur un trottoir avec une roue dans le caniveau, obligé de mettre ma sacoche sous l'oreiller pour éviter d'avoir la tête en bas.

Réveillez de bonne heure, je pars direction Strasbourg, en roulant sur l'A4 50km avant Verdun je vois de jolis champignons de prairie (des rosés) sur les talus, j'en vois sur des km et plus je les voyais et plus j'avais envie de manger des champignons. Je pouvais plus résister, warning je me gare sur la bande d'arrêt d'urgence et je chope un sac en plastique et me voilà parti à la cueillette des champignons, des routiers qui passaient me voyant ramasser les champignons m'envoyait des appels de phare ou des grands coups de klaxons, je crois bien qu'ils auraient pu m'envoyer des billets de 100 balles, je voulais bouffer des champignons.

Bon soyons raisonnable quand même j'en avais cueilli un demi sac c'était suffisant même si je sais que ça réduit à la cuisson, aller hop je saute dans le Volvo et en avant la musique, seulement de penser que j'allais me taper une omelette aux champignons j'en bavais d'avance, c'est dingue, je résiste jusqu'à midi et un peu après Verdun je prends direction l'aire la plus proche, une aire pleine de sapins et d'arbres diverses, la nature quoi.

Je m'installe sur une table qui y était dans la pelouse et je commence à éplucher mes champignons bien frais bien ferme et à les laver, je mets à cuire pour faire sortir la flotte que je jettes et j'envoie dans la poêle une omelette de 4 oeufs, salé poivré, un peu baveuse avec un bon bout de pain et un verre de rouge, je me fais un régale, je crois que tu m'aurai donné un coup de pompe dans le cul je l'aurai pas senti, je fais la vaisselle et je garde le reste de champignons des fois que j'en aurai encore envie ce soir.

Je m'en vais faire un tour pour me dégourdir les jambes en marchant un dans le sous bois c'est pas possible je vois au pied d'un chène.........!

J'arrive au pied d'un chêne je découvre une nappe de beaux bolets bien jaunes, frais qu'avaient du sortir le matin même, merde j'aurai du venir avant de manger, j'aurai fait un méli mélo, mais ça ne va pas me freiner ni une ni deux je retourne au Volvo chercher un autre sac et j'en ramasse une bonne quinzaine avec quelques cèpes qui trainaient par ci par là, de quoi me faire un p'tit plaisir ce soir avec une cote de veau que j'ai encore dans le frigo.

Bon c'est bien beau tout ça mais je suis pas arrivé, alors hop le pieds dedans et plus d'arrêt avant ce soir, quoi que je suis encore obligé de passer Bd de Cherbourg à Strasbourg chez Nestra Shuller (BM) pour faire le plein de gasoil et en avant toute.

Je roule jusqu'à Wurzburg ou je fais ma coupure de nuit sur l'A3, je récidive ce coup ci avec mes bolets que je coupe en tranche et que je fais revenir à la poêle avec un soupçon de beurre, accompagné de ma côte de veau un délice, il y a des fois on ce dit qu'il faut pas grand chose pour être content, après un p'tit café allez couché papattes en ronds.

Va savoir en pleine nuit probablement que les boyaux n'ont pas supportés tant de champignons d'un coup, pris d'un mal de ventre pas possible, obligé de me lever pour aller me soulager le cimetière à poulet, bin mon vieux ça va mieux!!

Lendemain matin de bonne heure direction mon client en sortant à Höchstadt et arrivé à Neustadt, je cherche le client dans la fameuse zone, introuvable je passe deux fois devant l'usine où je devais recharger et je finis par m'arrêté pour leur demandé s'il connaisse mon client, la secrétaire super sympa fait des recherches sur un plan et m'annonce que je suis pas au bon Neustadt, que le client que je cherche est 300 km plus haut, bordel, je lui demande si je peux téléphoné, pas de problème, j'annonce ça à mon dispacht, qui reconnais qu'il c'est planté, bon qu'es qu'on fait, je vous rappelle, oui.

Une demi heure plus tard il me rappelle pour me dire d'aller vider chez Khüne et Nagel à Nurenberg et qu'ils iront livrer le client lundi. OK je vais donc chez Khüne et Nagel pour vider, bin mon vieux j'ai pas seulement vider les 20 palettes de plastic, j'en ai profité pour vider le restant de la tubulure intestinale.

Je repars à Nuestadt recharger mon client où j'arrive au moment l'usine allait fermée, sympa ils me font rentré et me charge 33 palettes de seringues pour Anthony dans le 92 et on est vendredi soir, va pas falloir s'amuser si je veux rentrer pour demain soir, un avantage pas lourd une quinzaine de tonnes, je rapars à fond les gamelles et le samedi matin je passe la frontière, mais c'est bizarre j'ai toujours les boyaux qui tricotent, pourtant je me suis tapé qu'un sandwich au jambon, au bout d'un moment je controle plus rien et je sens que le falzar va en prendre un coup, pas manqué, je vous passerai les détails.

Enfin je finis par arrivé le samedi soir vers 23 heures, je gare le Volvo sur le parking à côté de chez moi et avant de descendre je mets le pantalon de rechange pour faire "propre" en rentrant. Le lendemain ma femme en sortant mon linge sale de mon sac me dit, dis donc c'est quoi le pantalon?, je lui répond cherche pas c'est les champignons, je lui est expliqué cette envie irressistible de manger des champignons cueillis sur l'autoroute, ça va elle c'est bien marrée!!






www.papyroutier.com
www.grandmonde.org

Bonjour Invité, content de te voir .
avatar
Papy
Lieutenant
Lieutenant

Masculin
Cochon
Nombre de messages : 4601
Age : 82
Emploi : Tourne volant a la retraite
Loisirs : La chasse aux cons

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum