Les Routiers Sympas

Mon premier jour de chauffeur routier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon premier jour de chauffeur routier

Message par Papy le Lun 4 Jan 2016 - 17:00

Daniel Bauvais a écrit:

Comme prévu je vais vous racontez mon 1er jour de chauffeur routier dans la 1ère entreprise de transport que j'ai connu.
Je vais d'abord vous planter le décor!!

Il s'agissait d'un patron de transports et en l'occurrence des "Chapiteaux Périer" qui fabriquait lui même dans un super atelier employant une dizaine de personnes de tous corps de métiers les structures, les planchers, les bâches, tous les éléments métalliques.

Des chapiteaux géants pour l'époque qui pouvaient s'accorder par deux ou trois pour une surface totale de 4000 m2.

L'évolution de cette entreprise au départ était simplement de quelques chapiteaux en bois d'avant guerre qui ne faisaient qu'au maximum 200m2 transportés par trois vieux Ford avec remorque du surplus américain, petits chapiteaux qu'il avait racheté par-ci par-la.

André Périer qui lui aussi était un visionnaire dans son business a développé son métier par le biais de sa passion pour la trompette, bon musicien il a fait la connaissance d'André Verchuren l'accordéoniste, ils ont joués ensemble, comme à l'époque dans les années 50 il n'y avait pas de salle pouvant acceuillir plus de 200/300 personnes il a eu cette idée de génie dêtre le précurseur de construire d'énormes chapiteaux.

Ses chapiteaux ont ainsi participés aux jeux olympiques de Grenobles en 1968, cette pub lui a permis par la suite d'être connu dans la France entière ainsi qu' à l'étranger, pour la France dans les années 70/80 c'était la grande mode des fêtes de la bière, par la suite ce fut la mode des rassemblements politiques sous chapiteaux, qui précisons le étaient chauffés, donc chaque semaine nous nous déplacions de ville en ville, 1000 m2 carrés deux jours de montage, deux jours de démontage.

Nous roulions de nuit le plus souvent et selon les distances toute la journée avec pour seuls arrêts les repas, des journées parfois de 18 heures, mais nous dormions à l'hôtel!!

Passons donc à ce qui me concerne, je sortais de l'armée en 72 et comme je ne voulais plus faire la boucherie, j'avais passé mon permis poids lourds à l'armée, j'ai recherché du boulot comme chauffeur routier au grand désespoir de mon père qui était dans la partie et qui voyait ça du mauvais oeil, mais mon choix était fait et puis comme je lui ai dit c'est de ta faute à force de me trimbaler dans tes Renault, Saurer, Citroën P45, fallait se douter que ça finisse comme ça.!!

En discutant avec un copain, il me dit va voir chez Périer il cherche des chauffeurs, je lui dit attend je connais il monte les chapiteaux, oui mais il fait aussi du transport en benne et en savoyarde camion remorque sur l'Italie, intéressant tous ça, mais comme novice sa va pas être facile de me faire embaucher, aller j'y vais je tente ma chance, j'ai eu raison.........!






www.papyroutier.com
www.grandmonde.org

Bonjour Invité, content de te voir .
avatar
Papy
Lieutenant
Lieutenant

Masculin
Cochon
Nombre de messages : 4601
Age : 82
Emploi : Tourne volant a la retraite
Loisirs : La chasse aux cons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jour de chauffeur routier

Message par Mumu le Lun 4 Jan 2016 - 18:20

A demain...merci !




Avec le Sourire et les Amicales Salutations
d'une Valaisanne depuis le Pays du Poulet et du Foie Gras


..
avatar
Mumu
Commandants
Commandants

Féminin
Tigre
Nombre de messages : 6908
Age : 67
Emploi : Bergère retraitée
Loisirs : Lecture, Internet, Musique classique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jour de chauffeur routier

Message par Papy le Mar 5 Jan 2016 - 14:41

Daniel Bauvais a écrit:

Je me présente donc chez M. Périer qui était présent chez lui, la saison des chapiteaux n'avait pas encore commencé, seulement au début mai,

Bonjour monsieur, j'ai appris que vous cherchiez des chauffeurs, oui, vous avez fait votre service militaire, dans quoi? bin dans le génie à Rouen, bon et le permis poids lourds vous l'avez eu à l'armée, bin oui, vous avez conduit quoi comme camion, un GMC, ah oui pas de semi, bin non.

Bon alors voila l'affaire à partir du mois de juin on attaque les chapiteaux il me faut des chauffeurs monteurs, déplacements à la semaine, repas hôtel je paye d'avance, boissons sur chantier quant il fait chaud je rembourse, pour le salaire c'est entre 2800 et 3500 francs net par mois, il ce peut que tu partes le dimanche soir pour être sur le chantier de démontage le lundi matin de bonne heure, vous partez toute l'équipe du chapiteau dans une 404 break qui vous servira toute la semaine pour aller au resto et à l'hôtel, horaire c'est dès que l'hôtel ouvre pour le casse croute et le soir c'est à l'heure du souper.

Je vais te mettre avec l'équipe du 1000 m2 qui est tout neuf, en général il est prévu pour être monté en deux jours et demi (avec l'expérience on arrivait à le monté en deux jours, parquets scène chaises et table monté vestiaire) un sacré boulot où t'apprends à te servir d'un niveau pour le calage sur 50m de long et 20m de large.

Bon tout ça me convenait bien, j'avais un peu de ventre à perdre, mais je m'attendais quand même pas que ce soit si sportif et si crevant, pas besoin de berceuse le soir et les copains pouvaient ronfler, no problèm!!

Je lui demande quand je commence j'étais impatient de voir l'engin que j'allais me "taper", il me répond lundi matin 6h dans la cour de l'atelier sur le parc, tu vas me faire un tour de scierie pour m'emmener du bois à Sées pour les lames de parquets, oui c'est où Sées? ah oui, achète une carte de France je te rembourserai, bon maintenant tu vas aller voir le chef du garage pour qu'il te fasse voir le camion et la remorque que tu prendras lundi et tu reviens me voir pour les détails, bon d'accord!!

Je pars donc avec la R8 Gordini au garage et je fais le tour du batiment pour trouver le garage vu que toute les portes sont fermées, les gars travaillent au chaud.

Je trouve le mécano et je me présente en lui disant que c'est le patron qui m'envoie pour savoir le camion que je doit prendre pour aller à Sées, bof t'as déjà conduit un camion? Bin oui un GMC à l'armée, bof si t'as conduit ça tu vas savoir te démerder avec celui là qui me fait voir du doigt, tu vois le Berliet la bas le bleu et la semi c'est celle là, la bâchée rouge, ha oui, bon bin je pourrais peut être la crochée maintenant pour lundi comme on était vendredi, bof si tu veux, tu sais comment qu'on fait, bin oui j'ai vu mon frère en convoi je suis aller avec lui, bof t'y connais rien quoi, aller viens je vais te faire voir, aller met en route, ho putain le volant, une roue de vélo et pis c'est gros un Berliet avec un grand museau, bon je mets en route et je desserre le frein à main à cliquet, je passe une vitesse j'embraye et ça bouge pas et le mécano qui ce marre, bof laisse le tourner pour qu'il fasse de l'air et resserre le frein à main, pompe mon gars pompe, ok j'entends le pshitt des bouteilles et hop frein enlevé, j'avance le Berliet dans la cour, bon recule devant la remorque, bof tu vas voir si elle est calée avant de crochet, oui chef, et oui une cale, alors maintenant tu recules doucement le cul du tracteur en dessous jusqu'à temps que t'entende le bruit clac, ça veut dire que la remorque est crochée, bof ça c'est fait maintenant tu mets une vitesse et tu tires pour voir si elle est bien crochet, ça c'est fait il me fait voir le branchement des flexibles et du faisceau lumière, remonter les béquilles, bof tu fais le tour pour voir si rien ne dépasse et tu regarde les roues avec un coup de pieds dedans pour voir si c'est gonflé.

Aller on va faire un tour de cour pour "voir", ouais on va aller jusqu'à Serqueux sur la route, V'la mon Daniel partit fier comme dartaban au volant du Berliet, ça va essai concluant 4 km A-R, bof tu vas faire le plein, t'as vue où est la pompe, bin oui et avant de partir lundi tu regarderas si y manque pas d'huile, sinon il y a toujours un arrosoir planqué sous la vieille remorque au fond de la cour, si t'en met tu t'arranges pour que je sache que je dois le remplir, bien chef, bon bin salut, à lundi.

Retour chez le patron, il me dit bon mon chef de garage m'a appelé à ton sujet...........!!






www.papyroutier.com
www.grandmonde.org

Bonjour Invité, content de te voir .
avatar
Papy
Lieutenant
Lieutenant

Masculin
Cochon
Nombre de messages : 4601
Age : 82
Emploi : Tourne volant a la retraite
Loisirs : La chasse aux cons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jour de chauffeur routier

Message par zara le Mar 5 Jan 2016 - 15:44

et oui c'est pas évident la 1ere fois hein les gars ?

cochonou




Avec les Amicales Salutations
de la "Routière Bourguignonne"
Margareth alias Zara
avatar
zara
Général de Corp d'Armée
Général de Corp d'Armée

Féminin
Cochon
Nombre de messages : 12437
Age : 58
Emploi : retraitée du transport
Loisirs : Mes Chiens

Revenir en haut Aller en bas

Quelques photos de chapiteaux des années 1950 1960 un tout petit concurent de la maison Perier pas trés loing de Forges les Eaux

Message par christian76 le Mar 5 Jan 2016 - 18:24



Hérisson
avatar
christian76
Les soldats
Les soldats

Masculin
Cheval
Nombre de messages : 265
Age : 63
Emploi : Routier en retraite
Loisirs : Voyages lecture internet

Revenir en haut Aller en bas

Preparation pour le bal du Samedi soir

Message par christian76 le Mar 5 Jan 2016 - 18:26



392891821
avatar
christian76
Les soldats
Les soldats

Masculin
Cheval
Nombre de messages : 265
Age : 63
Emploi : Routier en retraite
Loisirs : Voyages lecture internet

Revenir en haut Aller en bas

Ou du dimanche apres midi

Message par christian76 le Mar 5 Jan 2016 - 18:28



2573279943
avatar
christian76
Les soldats
Les soldats

Masculin
Cheval
Nombre de messages : 265
Age : 63
Emploi : Routier en retraite
Loisirs : Voyages lecture internet

Revenir en haut Aller en bas

Vive la Fete

Message par christian76 le Mar 5 Jan 2016 - 18:30



hahaha
avatar
christian76
Les soldats
Les soldats

Masculin
Cheval
Nombre de messages : 265
Age : 63
Emploi : Routier en retraite
Loisirs : Voyages lecture internet

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jour de chauffeur routier

Message par jpgordini1135 le Mar 5 Jan 2016 - 20:32

A quinze ans, je manœuvrai deja les camions ,j'etais apprenti mecanicien,le dimanche je lavai les camions,et apres les chauffeurs me laissaient faire des manœuvres Flikoum




Avec mes amicales salutations
avatar
jpgordini1135
Capitaines
Capitaines

Masculin
Rat
Nombre de messages : 5592
Age : 69
Emploi : Retraité Routier
Loisirs : Voitures Anciennes, Trial moto

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jour de chauffeur routier

Message par Mumu le Mer 6 Jan 2016 - 23:47

Ça laisse un sacré souvenir le 1er jour !




Avec le Sourire et les Amicales Salutations
d'une Valaisanne depuis le Pays du Poulet et du Foie Gras


..
avatar
Mumu
Commandants
Commandants

Féminin
Tigre
Nombre de messages : 6908
Age : 67
Emploi : Bergère retraitée
Loisirs : Lecture, Internet, Musique classique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jour de chauffeur routier

Message par Papy le Jeu 7 Jan 2016 - 14:42

Daniel Bauvais a écrit:

Je me retrouve donc chez M. André Périer qui m'annonce que le chef de garage lui a téléphoné, il me dit que l'essai a été concluant et que je suis embauché et que je commence lundi, à l'époque pas de contrat de travail, le patron respectait la parole donnée sans remettre en cause ce qu'il t'avait promis.

Il m'explique ce que je vais faire et je prends des notes pour pas oublier, il me donne cinq cent francs pour prendre du gasoil si j'en ai besoin, le réservoir du TLR faisait si j'ai bonne mémoire entre 250/300 litres, une cotte de travail bleue, avec la route que je devais faire c'était juste pour l'A.R, c'est que ça consommait ces bestioles là avec ses 180 cv et ses 5 vitesses plus le relais pneumatique au pont!!

Le lundi matin j'arrive vers 5 heure dans la cour, je mets mes affaires dans la cabine sur la couchette et je fais le tour de l'engin, niveau d'huile d'eau, tout est bon, mise en route avec une bonne fumée qui envahie la cour.

Arrive le chef de garage qui me demande si j'ai vérifié le matériel dans les coffres, la boite à outil, les cordes d'amarrages pour le bois, la barre de serrage, bref l'équipement du parfait routier pour se démerder en cas de besoin, tout étant dans les coffres de la semi, je me lance dans l'aventure qui va durée un bout de temps!!

Je prends la route mais doucement, le temps de m'acclimater à la "bête", rien à voir avec les camions d'aujourd'hui, là du double pédalage fallait en jouer, pas de direction assistée pour braquer les roues sur place tu jouais de l'embrayage.

Je m'arrête aux Hayons pour me prendre un café et je demande au patron où se trouve la scierie X à St Saens, c'est un routier qui est là qui me répond, ha tu vas aussi chez X, bin t'auras qu'à me suivre j'y vais aussi, ça tombe bien on discute le bout de gras et de fil en aiguille je lui explique que je suis nouveau dans le boulot, t'inquiète pas qui me dit on y est passé aussi t'apprendras sur le tas comme moi, sympa le gars je me rappelle même son prénom Edouard, ça m'a marqué parce qu'il m'a filé un sacré coup de main en 2 heures de temps j'avais déja appris une petite partie.

On se présente l'un derrière l'autre à la scierie pour charger, mise en place et démontage de la cabane, évidemment obligation d'avoir le marteau de service pour démonter les poteaux, le plaisir de rouler la bâche qui était encore en toile, bon ça c'est fait, voilà le cariste avec ses premiers paquets de planches, deux paquets à l'avant deux dans le milieu et deux à l'arrière, on recommence la manoeuvre deux fois et il me dit va jusqu'à la bascule comme ça pour voir si t'as ton compte, si c'est bon tu fais sortir le ticket et tu reviens me voir, sur la bascule à peson je fais 34 tonnes la carte grise de l'ensemble c'était 35 tonnes, je fais sortir le ticket et je retourne voir le cariste qui me demande alors combien? 34 tonnes, bon je peux encore t'en mettre deux paquets, je lui dit normalement c'est 35 tonnes, bin oui si tu te fais arrêter tu présente ticket de bascule à 34 tonnes t'es bon, il me remet donc 2 paquets et je commence à sortir les cordes pour attacher mas paquets de planches, c'est là qu'Edouard intervient en me disant attend je vais te faire voir comment on attache tous ça, oui effectivement il m'a bien expliqué, bon reste à remonter l'ensemble et c'est la que tu te dis que les ridelles en ferraille font le poids. Aller tous ça remonter, je vais voir le collègue pour le remercier qui me rappelle de ne pas oublier de remplir mon menteur et de m'expliquer comment "mentir"!!

Direction la bascule et là surprise je fais 39 tonnes, je fais la remarque et le gars me dit, "le cariste t'as expliqué" oui le coup du 1er ticket, c'est ça!! Je me verrai toujours monter la côte de St Marin d'Osmonville à 10km/h sur la RN 28, ha la la, la misère en 2ème petite et pas question de changer de régime, la descente de la cote de Bois Guillaume toute en petite tellement ça poussait au cul et le feu qui était en bas était au rouge.......!!





www.papyroutier.com
www.grandmonde.org

Bonjour Invité, content de te voir .
avatar
Papy
Lieutenant
Lieutenant

Masculin
Cochon
Nombre de messages : 4601
Age : 82
Emploi : Tourne volant a la retraite
Loisirs : La chasse aux cons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jour de chauffeur routier

Message par Mumu le Jeu 7 Jan 2016 - 22:55

Vivement demain...merci...c'est mon feuilleton du soir !




Avec le Sourire et les Amicales Salutations
d'une Valaisanne depuis le Pays du Poulet et du Foie Gras


..
avatar
Mumu
Commandants
Commandants

Féminin
Tigre
Nombre de messages : 6908
Age : 67
Emploi : Bergère retraitée
Loisirs : Lecture, Internet, Musique classique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jour de chauffeur routier

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum