Les Routiers Sympas

Le Camping sauvage et forcé d’Antoine

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Camping sauvage et forcé d’Antoine

Message par Les Routiers Sympas le Dim 24 Déc 2006 - 9:09

Chez nous, Antoine conduisait un des MAN, cette fois là, il avait chargé deux grandes caisses de déménagement à Téhéran à destination de l’Espagne, c’était des Diplomates Espagnols qui rentraient au pays.

Pas lourd le chargement, alors ça « bombait sec », trop au grès des pneus, surtout un, qui tout a coup en à eu marre et a préféré éclater que de continuer comme cela, alors à près de 100 km/heure, alors que rien ne vous y prépare, ça fait tout drôle, naturellement allez maîtriser une situation pareille…alors vol plané dans le champ de blé en face, la remorque se couche sur le coté, mais le camion , lui, se retourne comme une crêpe, il atterri donc sur la caisse qu’il transportait, elle ne résiste que très peu, tout ce quelle contenait s’éparpille gaiement sur le terrain, Antoine se retrouve la tête en bas, pas de mal pour lui heureusement, mais alors l’environnement… ça fait un peu désordre…

Ca à beau ètre à plusieurs kilomètres d’un village, en moins de deux, il y a bientôt entouré d’une nuée de gamins, suivis de près par leurs aînés, venu, là sinon au renseignements, mais plus sûrement avec l’idée de repartir avec une partie du butin en perdition.

Heureusement la Police passe, et rétabli l’ordre qu’Antoine ne parvenait pas à obtenir, et ils sont chis au point de laisser l’un des policier en faction pendant que l’autre emmène Antoine au village pour le Téléphoner, je le rassure, en lui disant que je faisait le nécessaire… (Facile à dire), je lui conseille de ne pas bouger et de garder le camion, qu’on arrivait…ceci bien sur sans pouvoir lui donner de date précise.

Branle-bas de combat, la «Taunus 20M », les outils, de la bouffe, du pognon, la patronne et le jeune fils Jean Claude viennent avec le patron, on se relaie pour conduire, à Istanbul, nous prenons avec nous un représentant de l’assurance, un des Scania et l’autre MAN rentrent à vide depuis Téhéran, ils doivent nous rejoindre à Yozgat, car c’est là qu à eu lieu le looping, enfin ça bouge tant que ça peut.

Antoine, nous dira plus tard, qu’il n’a pas eu la même impression que nous, comme sœur Anne, il ne voyais rien venir, lui…fausse impression car soudain, la réalité était là, nous aussi…là, le moment à été très fort, un grand garçon comme ça qui se met à pleurer.. ben dis donc, s’en est des façons, embrassade avec la patronne, il est soudain un peu mieux, surtout que je ne gueule pas…il avait peur de ça ma t’il dit.

C’est pas le tout, il faut faire quelque choses, mais d’abord attendre les deux camions de Téhéran, ils arriverons le lendemain après midi, pourquoi deux camions me direz vous, et bien un pour le reste du chargement, et l’autre pour au cas si le camion accidenté devait ètre chargé.

Le mec de l’assurance, dit qu’il faut trouver une grue, et patati et patata…moi, je décide qu’il ne faut rien de tout ça, deux câbles mis au bout l’un de l’autre, le Scania 6 roues d’un bout, l’autre bout accroché au châssis, et on tire, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, le MAN est de nouveau sur ses roues, évaluations des dégâts, le dessus de la cabine enfoncé, le pare-brise dans la nature mais pas cassé, les ridelles pas de mal, comme c’était débâché, pas de mal à la bâche, donc en fait pas vraiment beaucoup de bobos, la remorque n’à rien sinon couchée sur le coté.

Coté mécanique, on change la roue éclatée, on remet de l’huile, de l’eau dans les batteries, du gasoil pour remplacer celui qui a coulé sur les effets de déménagements, on enlève les injecteurs, on met une vitesse, on laisse la cabine basculée, on tire avec le Scania, l’huile qui était sur les pistons sort en force par les trous des injecteurs, on remet les injecteurs, on purge, on rabaisse la cabine, on tire encore, et ça part, pas tout de suite certes, mais au bout de 200 mètre c’est parti, mais ça fume comme c’est pas possible…

Pendant ce temps, une équipe locale sous le contrôle du mes des assurances aide à recharger les restes du déménagement, relever la remorque, une rigolade, on n’est resté sur place que deux jours, et pas besoin de charger le MAN, c’est moi qui conduit jusqu’à Ankara, ça fume toujours, ça fumera jusqu’en Italie, arrivé en Suisse, direction la carrosserie Martinet à Chavorney, une semaine après on ne voit plus trace de l’ accident d’ Antoine, nous, nous n’y aurons pas laissé trop de plumes, lui, il à eu trop peur, il nous quitte, il ne veut plus rouler en camion…c’est pour cela que quelques mois plus tard, il achetait un Volvo F 89 et qu’il faisait Italie Allemagne, mais il parait qu’il à le pied moins lourd à présent.

Vue d'ensemble du "Camping" ici le parking




Dernière édition par Papyroutier le Dim 24 Déc 2006 - 10:22, édité 2 fois
avatar
Les Routiers Sympas
Adjudants
Adjudants

Masculin
Chien
Nombre de messages : 2926
Age : 10
Emploi : The dixit very Big Chef !
Loisirs : Notre idée : convivialité avant tout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Camping sauvage et forcé d’Antoine

Message par Papy le Dim 24 Déc 2006 - 10:07

C'étais le premier voyage d'Antoine sur le moyen orient ? Ca dois faire drôle de se retrouvé dans une situation comme ça, seul dans un pays aussi éloigné, il y a pas mal de chose qui on du trotté dans sa tête en attendent votre arrivée et on parle même pas du choc... Pauvre antoine, j'aurais , je pense réagis comme lui et certainement pleuré largement plus que lui
avatar
Papy
Lieutenant
Lieutenant

Masculin
Cochon
Nombre de messages : 4595
Age : 82
Emploi : Tourne volant a la retraite
Loisirs : La chasse aux cons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Camping sauvage et forcé d’Antoine

Message par Les Routiers Sympas le Dim 24 Déc 2006 - 10:13

Non, Antoine à fais plusieurs voyages, 5 ou 6 je crois, il y a été plusieurs fois avec le Scania 6 roues, c'était un bon chauffeur a part le "pied lourd", auparavant il était chez les Transports Henny de Rolle, et a présent c'est le compagnon de Béatrice Pellarin des transports Pellarin de Genève (La Praille).
avatar
Les Routiers Sympas
Adjudants
Adjudants

Masculin
Chien
Nombre de messages : 2926
Age : 10
Emploi : The dixit very Big Chef !
Loisirs : Notre idée : convivialité avant tout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Camping sauvage et forcé d’Antoine

Message par Papy le Dim 24 Déc 2006 - 10:25

Tu n'aurais pas quelque photo de cette aventure toi qui voyagé jamais sans appareil, c'est toujours impressionant de voir ça en image
avatar
Papy
Lieutenant
Lieutenant

Masculin
Cochon
Nombre de messages : 4595
Age : 82
Emploi : Tourne volant a la retraite
Loisirs : La chasse aux cons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Camping sauvage et forcé d’Antoine

Message par Invité le Lun 25 Déc 2006 - 16:25

ça c'est du depannage !!!!!
le pauvre a attendre vos secours,avec tous le chargement en vrac,il a dut trouver le temps long
pas facile a se remmetre de ça..apres
si vous avait d,autre photo papy ça serai que du bonheur pour nous(si il me voyais ecrire cela antoine....que du bonheur....il me dirai surment le reste !!! )
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum